Ça te dit, on monte un FAI ?

jeu. 23 août 2018

«Salut Phhilou, je reviens de l’AG de la FFDN 1 c’était trop cool. Ça te dirait pas qu’on en monte un dans le coin ? »

Voilà à peu près comment démarre l’histoire. Phhilou a répondu oui.

Un an plus tard toujours rien. On avait pourtant commencé à bosser, on avait regardé la conférence de ju «Internet is coming», prit des notes, commencé à réfléchir…

Un an plus tard je re-reviens de l’AG, j’ai rencontré plein de camarades prêt·e·s à nous filer un coup de main. Rebelotte, «Phhilou, toujours ok pour le FAI ? — Oui. » Ne manquait plus que l’occasion, savoir par où commencer, savoir qu’est-ce qu’on veut faire.

C’est alors qu’on entend parler d’un évènement, dans une ancienne villa d’armateurs, sur les hauteurs de Saint-Brieuc. Un évènement qui durera un weekend, 6 mois plus tard. On se rend à la réunion d’info, nous supposions que leur accès internet ne serait pas tip-top, et nous proposons de nous occuper du réseau.

Ayant tanné un certain nombre de camarade de la fédé2, je savais qu’il nous fallait un point d’accès qui dépote, puis joindre la villa par des antennes wifi, il faudrait mettre en place un tunnel vpn 3 chez une asso de la fédé.

Voilà concrètement avec quelles connaissances on est parti. Nous voilà partis à commander des antennes, à inviter les quelques camarades qui veulent passer nous voir, pour nous aider à monter le bousin.

Les antennes, n’arrivent pas, on les pense perdues, on nous dit qu’elles ont été retrouvées, puis en fait non… du coup pas d’antennes pour faire des tests, je passe chez des camarades qui en avait une paire et qui ne s’en serve pas pour le moment. Donc nous voilà avec nos maigres connaissances et deux antennes.

Un camarade d’Aquilenet passe à la maison, c’est l’occasion de tisser des liens, de discuter la faisabilité de la chose, dans la foulée, il contacte Aquilenet pour savoir s’ils peuvent nous mettre à dispo un vpn, accord de principe.

On part ensemble à Nantes voir FAIMaison, un autre FAI associatif à Nantes, où on va passer le weekend à aller à la plage, manger des galettes, et faire de la maintenance sur un réseau. De retour à la maison, je sais sertir du RJ45, et j’ai bien envie de monter sur d’autre toits.

Voilà comment ça a commencé.

Prochaine étape : rédaction des status, et officialisation de l’asso.


  1. Fédération des fournisseurs d’accès internet
  2. Le petit nom de la FFDN
  3. Un tunnel chiffré qui présente l’avantage de rendre aveugle le fournisseur d’accès internet depuis lequel on est connecté (en gros), de nettoyer la connection, et d’avoir une ip fixe, fournit par le fai associatif.

Comments


There are no comments yet.

Add a Comment

You can use the Markdown syntax to format your comment.

Comment Atom Feed